Pour une amitié du monde entier
Bonjour
Vous venez de vous inscrire sur notre forum de discutions et partage, merci de bien vouloir faire un petite présentation
http://chez-monique.forumactif.com/f5-presentation-des-membres
Au plaisir de faire votre connaissance


Forum de discutions et partage
 
AccueilAccueil  ÉvènementsÉvènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 1896 : TORNADE À PARIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Monique
Assistante maternelle
Assistante maternelle
avatar

Féminin Messages : 1847
Date d'inscription : 21/05/2017
Age : 56
Localisation : France

MessageSujet: 1896 : TORNADE À PARIS   Lun 11 Sep - 16:16



10 SEPTEMBRE 1896, "UN TOURBILLON DÉVASTATEUR EST PASSÉ SUR LA VILLE DE PARIS". LA TORNADE QUI S'EST ABATTUE SUR LA CAPITALE A SEMÉ LA DÉSOLATION DANS LES RUES PARISIENNES.
11 septembre 1896, à la une du journal Le Matin :

"En une minute, une seule minute, à peine le temps de la vision d'un train express volant sur les rails, un cyclone épouvantable a traversé Paris du Sud-Sud-Ouest au Nord-Nord-Est, accumulant les ruines sur son passage, renversant comme des capucins de cartes les passants affolés, précipitant les voitures les unes contre les autres dans un inexprimable chaos..."



La tornade qui vient de s'abattre sur la capitale dans l'après-midi du 10 septembre 1896 est encore, à ce jour, la seule connue dans l'histoire de Paris. Le Matin dresse le tableau du chaos : entre Saint-Sulpice et les Buttes-Chaumont, "bateaux coulés et omnibus renversés" ; "autour du Palais de Justice, sauve-qui-peut, pluie de cheminées et d'ardoises" ; mais surtout, le nombre considérable de victimes :

"Pendant une minute, les riverains de la Seine [...] ont eu comme la sensation poignante de la fin du monde [...]. Des existences humaines ont disparu dans la tourmente ; les hôpitaux sont encombrés de blessés [...].
Nous ne voudrions pas pousser trop au noir ce tableau déjà désolant, mais il nous faut cependant bien constater que le cyclone d'hier a étonné les météorologistes eux-mêmes par le nombre de victimes qu'il a faites et les dégâts qu'il a causés partout où s'est fait sentir son action."

Le pont au Change, la tour Saint-Jacques, dans le canal ou les égouts... Le journal décrit les effets ici et là du "cataclysme qui a terrorisé [...] toute une partie de Paris", et présente le témoignage d'un Parisien, un certain M. Leproust, sur la première alerte de la tornade :

"Il était environ deux heures quarante [...] quand je ressentis une brusque commotion semblable à la décharge d'une batterie électrique. Mon premier mouvement fut de regarder par la fenêtre. Je vis, à ma grande stupéfaction, dans la direction du Palais de Justice, le ciel obscurci par un nuage de feuilles et de papiers qui tourbillonnaient dans l'air, rasant les toits comme un vol de corbeaux sur le point de s'abattre. En même temps, un grondement étrange se faisait entendre."

Un journaliste du Matin se rend auprès des météorologues pour obtenir plus d'informations sur ce phénomène si peu connu en France.

"Un cyclone ayant fait de nombreuses victimes, arraché des arbres, démoli des maisons, renversé des voitures, creusé comme une trouée à travers plusieurs quartiers de Paris ! On n'en voulait rien croire au bureau central météorologique, tout au fond de la rue de l'Université.
[...] Il s'agit d'un véritable cyclone, de ce que les Américains appellent un "tornado", chose assez fréquente en Amérique, mais très rare en Europe."



"Tornade ou cyclone", le journal rapporte la netteté, de loin, du mouvement tourbillonnaire visible dans les nuages :

"Grâce aux différences de teinte, on les voyait tourner dans le ciel, s'élever, puis s'abaisser. Au moment précis où le tornado toucha terre, la pluie ayant presque cessé, on pouvait en suivre la marche. Elle était assez comparable, à l'œil, à la fameuse colonne de feu dont parle la Bible et qui guida les Hébreux vers la mer Rouge.
Pouvait-on prévoir cet ouragan ? Non, répond-on au bureau central météorologique. La manifestation des tornades est spontanée. Rien ne les dénonce à l'avance, sinon qu'un cyclone est toujours possible par les temps orageux."

La tornade du 10 septembre faisait déjà suite à l'ouragan qui s'était abattu sur la région parisienne moins de deux mois plus tôt, le 26 juillet. Dans les jours qui suivent, la presse commence à tirer un bilan plus précis des ravages occasionnés : L'Échos de Paris du 12 septembre annonce "plus de 150 victimes", tandis que L'Intransigeant du 13 évoque à titre d'exemple une évaluation du coût des dégâts à plus de 300 000 francs "dans la seule rue de Réaumur".
Revenir en haut Aller en bas
http://chez-monique.forumactif.com
 
1896 : TORNADE À PARIS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quéffélec en anti-Normand dans Paris Match.
» Le Grand Paris
» La Normandie à Paris. 13 et 14 Juin.
» boutique MUFE pro sur Paris
» La monnaie de Paris ne connait pas la Normandie

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Pour une amitié du monde entier :: Inflo flash-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: